Le vallon de la Seilleraye

Le site du vallon de la Seilleraye forme sur 37 hectares une mosaïque de milieux naturels exceptionnelle par sa diversité et dessine un paysage remarquable, marqué par la variation des reliefs et des couleurs. Acquis en 2002, cet espace naturel constitue, avec le vallon du Gobert en aval, une continuité écologique forte qui en fait un des sites Espaces Naturels Sensibles départementaux les plus importants sur la délégation Nantes.
Site Ouvert sur visite

Intérêt écologique

En arrivant sur le vallon de la Seilleraye, on découvre le site par les prairies de « fauche », entourées de haies bocagères à l'intérieur desquelles des vieux arbres sont taillés en « têtard ». Cette taille favorise l'apparition de cavités sur les vieux sujets qui servent alors de refuges pour de nombreuses espèces (oiseaux, chauves souris, insectes). Trois mares destinées à l'abreuvement des animaux d'élevage ont été creusées sur le site : elles constituent un réseau favorable à la présence des amphibiens (cinq espèces inventoriées sur le site) et des odonates (libellules).

En descendant dans le vallon en direction du ruisseau du Gobert, qui marque la limite ouest du site, on trouve différentes zones humides  composées de communautés végétales typiques (roselières, glycéraies, cariçaies, phragmitaies). Parmi les espèces présentes on peut citer la Fritillaire pintade et sa floraison printanière caractéristique en forme de tulipe renversée de couleur mauve, le populage des marais qui égaie ce milieu très vert avec ses grandes fleurs jaunes d'or, ou encore le souchet brun, petite plante rare ressemblant à un papyrus.

Depuis 2013, une famille de castor d'Europe a colonisé le ruisseau du Gobert et y a édifié un barrage dans le lit mineur.

La diversité des zones humides et des plans d'eau rendent le site très attractif pour les odonates (libellules) et 26 espèces ont été inventoriées sur les 48 présentes dans le Département. De nombreuses espèces d'oiseaux fréquentent le site parmi lesquelles le Martin pêcheur, la Bécassine des marais ou encore la Rousserolle effarvatte

Un peu d'histoire

Le site du vallon de la Seilleraye a toujours été lié à l'activité agricole et plus particulièrement à l'élevage. Ainsi, il a été façonné puis modifié en fonction de l'évolution des pratiques agricoles. Jusqu'à la fin des années 1970, les parcelles agricoles étaient plus petites avec un réseau de haies bocagères beaucoup plus dense. Ce maillage a aujourd'hui disparu pour laisser place à de grandes étendues prairiales.

Le site n’est pas ouvert au public mais des visites y sont organisées par des associations partenaires du Département de Loire-Atlantique.

Agenda des balades

Il n'y a apparemment aucune visite guidée programmée sur ce site.
Contactez l'association indiquée dans l'encart ci-contre pour en savoir plus sur les prochaines balades organisées.

Contacts

Bretagne vivante

Tel : 02 40 50 13 44 Tel : 02 98 49 07 18 Courriel : nantes@bretagne-vivante.org Site : http://www.bretagne-vivante.org/